La place 35 de la voiture 10… 1


Pour de courts trajets, c’est sans conteste le train que je préfère..sauf si c’est en place 35 dans la voiture 10.
Vendredi 10 Février, c’est parti pour 3h30 de trajet entre Paris et Bordeaux. Ce jour là, la voiture 10 est située en queue de wagons, tout au bout du quai, là ou le ciel retrouve son droit de briller et le toit de Montparnasse ne vous protège plus des bourrasques à -10.
Je monte et m’installe place 35, c’est à dire tout de suite à droite en rentrant, dans un carré de 4 dans lequel il ne manque plus que moi dans l’équipe. Je suis le premier siège du dernier wagon, celui adossé à la porte coulissante, côté couloir. Je me dis « chouette, ça devrait être tranquille, il n’y a plus de rame derrière « . Mon voisin d’en face me sourit (sympa). Les voyageurs continuent de monter a bord. À leur passage, je me prends quelques sacs dans le visage bien sûr mais c’est pas grave, je suis de bonne humeur et bien organisée. Mon sandwich Paul est posé devant moi, j’attends que le trafic se calme pour le manger tranquille..
J’ai mon magazine Grazia bien calés sur les genoux, je suis en condition. Mon voisin me sourit toujours (louche..) et bat la mesure avec sa jambe. Forcément, on se cogne un peu les genoux parce qu’il est grand et que je ne suis pas petite… Mais surtout parce qu’il a décidé de nous faire savoir qu’il a mis du gros rythme dans ses oreilles. Très bien, très bien..
J’ai faim. Mais malgré le départ du train, les gens continuent d’affluer le long de mon siège. La porte s’ouvre derrière moi, se referme, se ré-ouvre, le même gars passe pour la 3ème fois en 10 minutes.
Bon tant pis, j’attaque mon sandwich .. La petite mamie qui tente de tracter sa valise ne le saura jamais, mais c’est moi qui vient de lui coller un peu de tapenade sur le dos du blouson. Il faut dire qu’elle m’est carrément tombée dessus. Bref, je n’ai pas une minute de répit car je comprends finalement que le sas de la voiture 10 est « the place to be « , l’endroit ou on se donne rdv et ça va durer 3h30…Le bruit incessant de la porte qui coulisse, les conversations des gens au téléphone malgré la cloison de verre. Vas-y que je vais chercher un truc dans ma valise, vas-y que je l’y replace. Et mon IPhone n’a même plus de batterie .. Ce qui m’empêche de faire un concours de rythme avec mon voisin. Je suis passablement énervée..
Heureusement, on arrive bientôt. Plus qu’1h50. Je vais dormir, ça passera plus vite. Ah non, impossible, la porte décompresse, recompresse…si seulement j’avais pris ma housse de recharge d’Iphone. Mon voisin n’a plus de jus non plus et donc me fixe …(flippant).
« Mesdames et messieurs, nous arriverons en gare de Bordeaux avec un retard de 30 minutes environ.. » zut, zut et rezut. Pour m’occuper, je fixe mon voisin. Je me demande s’il ressemble plus à Matthieu Amalric ou Kyan Khojandi de la série Bref. Il pense que c’est un jeu alors je ne souris pas et continue de le fixer. Je fais de gros efforts pour ne pas cliquer des yeux et le fixe pendant de longues secondes..Stoïque je suis et je reste, sans expression.. Je ne craquerai pas, c’est moi qui vais gagner.. il va baisser les yeux, détourner le regard.. Non, il tient, il faut dire que c’est lui qui a commencé, c’est « son » jeu.. Je tiens bon.. 3,4,5 secondes.. Ça y est, il a lâché !! Il a détourné le regard .. Je suis trop forte !! Bon, il n’a pas eu le choix, il s’est pris le coin d’un manteau dans l’œil… On n’arrive pas avant 15 min mais les voyageurs s’agglutinent déjà dans l’allée, le manteau dans une main et la valise de l’autre. Ils me bousculent tous, je ne peux même pas me lever mais je m’en fiche, on est arrivés…

Morale de l’histoire, cette place 35 de la voiture 10 vous pousse à faire des choses étranges..comme un duel oculaire entre inconnus du train. Au prochain épisode, je tente le combat de pouces .. A bientôt sur www.packnboard.com/leblog !


Laissez un commentaire

Commentaire sur “La place 35 de la voiture 10…