1 jour, 1 news… 5 Anecdotes amusantes.. ou pas !


Lundi

 

Pas de déo, pas de boulot ! Ceci est le nouveau mot d’ordre chez Hainan Airlines, 4ème compagnie aérienne Chinoise. Les recruteurs ont ainsi reçu comme consigne de ne plus embaucher aucun pilote dont les aisselles auraient tendance à sentir mauvais. Un examen réalisé à chaud par un «expert» en odeur, peut se révéler rédhibitoire, même si le candidat a obtenu de bonnes notes à l’examen ! La salle de bains étant une pièce quasi inexistante dans les habitations traditionnelles chinoises, de nombreuses classes de la population pratiquent une hygiène aléatoire. Par ces mesures, les entreprises chinoises ne veulent plus que leurs clients soient indisposés par de mauvaises odeurs corporelles…

 

 

Mardi

 

Les acteurs du tourisme égyptien sont inquiets. Les événements qui ont ébranlé l’Egypte, notamment le Caire depuis 2011 ne poussent pas les touristes à revenir en masse sur la terre des Pharaons. Et les récentes déclarations du leader salafiste Murjan Salem Al-Gohary, ne vont pas contribuer à un retour d’affection. Cet défenseur de l’Histoire et des libertés veut simplement détruire les pyramides de Gizeh,  le monument le plus visité d’Egypte… « Il incombe à tous les musulmans d’appliquer les préceptes de l’Islam ordonnant la destruction de ces idoles, comme nous l’avons fait en Afghanistan en détruisant les statues de Bouddha », a-t-il déclaré. L’imam faisait effectivement partie du groupe de talibans qui ont fait sauter les Bouddhas de Bâmiyân (Afghanistan) à la dynamite, en mars 2001. Signe optimiste dans ce noir horizon, Cheikh Abdel Fattah Mourou, vice-président du parti islamiste au pouvoir en Tunisie, s’est immédiatement opposé à ce message de violence et d’interprétation de l’islam, en précisant : «le prophète a détruit les idoles devant lesquelles les gens se prosternaient, or personne ne voue un culte au Sphinx et aux Pyramides». La nuance fait toute la différence…

 

 

Mercredi

 

Jour de grève en Europe. De nombreux voyageurs risquent de passer plus de temps au bar de l’aéroport que dans les avions. C’est justement ce que veut désormais éviter le gouvernement russe. Il s’apprête à voter une loi qui interdira à tous ses ressortissants de consommer de l’alcool à bord et même d’en acheter ou d’en absorber en zone de duty-free. Chaque année, ce sont plus de 1000 incidents violents liés à l’alcool qui sont répertoriés sur les lignes russes, malgré l’amende de 1500 roubles qui punit les passagers ivres. Aeroflot, à elle seule, recense un millier de «déboires» en 3 ans. Il semblerait que la goutte qui a fait déborder le verre de vodka ait été versée après qu’un passager, sévèrement entamé, a fait irruption dans le cockpit d’un avion afin de le piloter lui-même…

 

 

Jeudi

 

Le sujet du zonage des vacances devient très sensible. Celui des congés d’été est une fausse polémique : finir l’école plus ou moins tard fin juin et la reprendre plus ou moins tôt début septembre ne modifiera pas les habitudes des Français de partir majoritairement entre le 15 juillet et le 15 août. Le zonage des petites vacances (hiver, printemps), en revanche, se devait d’être maintenu, afin de prolonger les différentes saisons le plus loin possible et ainsi, d’entretenir l’activité touristique en motivant les retombées économiques. Sylvia Pinel, notre ministre du tourisme, s’est d’ailleurs énergiquement prononcée pour son maintien. On peut dès lors s’interroger sur la pertinence des nouvelles dates de vacances de printemps (ou de Pâques). Elles s’étaleraient en effet du 18 avril au 19 mai. Soit, 4 semaines… hors saison de toutes les stations de ski ! Les 18 000 salariés des Domaines skiables de France et les 120 000 emplois de station se verraient sérieusement menacés, et pour le moins écourtés.

 

 

Vendredi

 

Il se targue lui-même d’être le pire hôtel au monde. Le Hans Brincker Budget Hotel à Amsterdam en a même fait sa campagne marketing, après 40 années de plaintes de clients mécontents. Il affiche dorénavant une transparence diaphane : «c’est un lieu pas cher, sale, froid et mal éclairé», assurent les propriétaires. A mi-chemin entre la cellule de prison et le taudis tiers-mondiste, les chambres portent la garantie d’une bonne rhinite si ce n’est pas le scorbut. Lits rouillés, pas de chauffage, pas d’eau chaude et encore moins de serviette au sortir de la douche ; il est même conseillé de s’essuyer avec les rideaux de la fenêtre, jamais lavée… Si le cuistot est d’humeur, une cantine peut accueillir les affamés. A leurs risques et périls puisque l’établissement décline toute responsabilité en cas d’intoxication alimentaire, voire même de contraction d’une maladie mortelle. Tout ceci est véridique. Ce qui l’est tout autant, c’est que l’hôtel affiche complet toute l’année ! Tarifs : entre 22,50 € et 53,50 € en fonction de la saison…

 

Retrouvez l’article d’origine et d’autres rubriques voyages ici.

 

A bientôt pour de nouvelles anecdotes !
L’équipe Pack N Board

 

Laissez un commentaire